LA SIMCA 1000 DE JEAN-NU-TÊTE

L’AUTEUR
une dame m’aborde
dans la rue pour me dire qu’elle a perdu son mari
ce à quoi je lui réponds que c’est une bonne chose
et puis la dame s’en va et j’en conclus qu’elle part
à la recherche de son mari qu’elle a perdu de vue
oh que je suis distrait
elle ne l’a pas perdu de vue
elle l’a perdu
et donc elle ne risque pas de le retrouver
et donc si cette dame me lit ou m’entend
je lui présente mes plus plates excuses
LA DAME
je vous lis car il se trouve que je suis l’un de vos lecteurs
mais ne vous inquiétez pas car je suis d’accord avec vous
que la mort de mon mari est une bonne chose
L’AUTEUR
ah bon pourquoi
LA DAME
parce que mon mari était un salaud
et surtout continuez à me faire rire pour m’aider
à oublier l’époque actuelle
que vous appelez
les temps qui courent et ne marchent pas
L’AUTEUR
d’accord et merci
LA DAME
de rien
et ayez la gentillesse de me dire pourquoi la coronavirusse fait la tronche
L’AUTEUR
elle fait la tronche parce que
le tronc du diable la tronche

le tube l’entube
le truc la machine
le chauve l’achève
le zozio la zoziotte
l’embout l’emboutit
le boudin la boudine
la fouilleuse la fouille
l’envahisseur l’envahit
le bobolof lui fait bobo
le fer à souder la soude
la mouilleuse la mouille
la zigounette la zigouille
le gluant paradis l’englue
la couenne la fait couiner
le crapouillot la dépouille
l’os du gigot la fait gigoter
la frétillante la fait frétiller
le guignol la fait rigoler olé
l’anguille de calecif la guille
le tuyau de pompe la pompe
le bitos la bite pour l’habiter
la troisième jambe l’écartèle
justin bridou la bride au cou
la cheville vivifiante la vivifie
le système métrique la trique

le serpent séducteur la séduit
la vipère de broussaille l’infiltre

la seringue à perruque la décoiffe
le ministre des plaisirs la gouverne
le petit oiseau de toutes les couleurs
lui en fait voir de toutes les couleurs
le flambeau de l’amour la fait flamber
le rôti la ficelle comme un rôti et la rôtit
la plume la chatouille gare à la ch(a)touille
l’andouille à col roulé la colle pour la rouler
l’ustensile à fourbir les babines du cul l’encule
le pivot de la joie la fait jouir comme une folle
en la faisant pivoter à la vitesse de la lumière
le pétard à fesses du 14 juillet lui explose le cul
le zigouigoui la zigouigouine oh oui oui oui oui
le sceptre de cythère la couronne funérairement
la difformité est tellement difforme qu’elle la déforme

le borgne l’aveugle en lui bourrant le crâne par les yeux
le manche à couilles la couillonne car c’est une couillonne
l’appendice phalique lui provoque une crise d’appendicite

la pièce d’introduction virile l’introduit trop virilement aïe
le boute-joie la fait jouir en la bananant par les deux bouts
le pistolet à eau chaude gigle pour la chauffer quand il fait froid
le marteau-piqueur la rend marteau en la piquant sans cesse ni fin
car il y a tellement de travaux à faire chez elle qu’ils sont infinis
le bout de viande lui bouche la bouche pour la mettre en bouche
et après lui bouche tous les autres coins
pour que tous ses coins soient bouchés

la tête chercheuse cherche dans ses trous noirs
et le poignet chercheur aussi
car il a perdu sa montre
et le cosaque chercheur aussi car il a perdu son cheval

LA DAME
oh là là vous y allez très fort et si j’ai bien compris
la coronavirusse en a plein le cul du diable
et de la simca 1000 de jean-nu-tête

L’AUTEUR
oui bravo et oublions cette coronavirusse du diable en écoutant deux chansons
LA DAME
oui d’accord mais lesquelles
L’AUTEUR
écoutons mano solo chanter
tripote-moi la bite avec les doigts
et que colette renard chante
le doigt gelé
qui n’est peut-être pas mort
car colette renard
nous dit que peut-être bien qu’il vit encore

« maris méditez cette histoire
le doigt peut vous geler demain
vous avez la chose est notoire
le remède exquis sous la main
le feu cet élément du diable
peut vous rendre un peu votre essor
mais le cul d’une femme aimable
est mille fois plus chaud encore »
LA DAME
oh que mano solo et colette renard sont drôles et vous aussi

L’AUTEUR
merci
LA DAME
de rien

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s