ON ENTRE DANS WORDPRESS COMME DANS UN MOULIN

LA CORONAVIRUSSE EST UNE ACHETEUSE À LA FOIRE D’EMPOIGNE
une arracheuse de chiendent et de dents en or/une avale-tout-cru
qui y met les doigts crochus de sorcière car c’est une sorcière
et c’est aussi une bijoutière au clair de lune/une bourgeoise du port au foin
une chevalière de la pince-monseigneur/une chipeuse/une chouraveuse
une crocheteuse/une détourneuse/une escarpe diem qui escarpe des zigues
à la cambriole et à la capahut (or je n’aime pas être escarpé)
une étouffeuse d’orphelins/une fauchemannedouille qui fauche mon abondante
et inespérée manne éphémère pour la vendre à sa cour et pour que ça douille
une grinche grincheuse et grinchisseuse de cambrousse qui rêve d’être
une grinche de la haute pègre (or je n’aime pas être grinché)
une lessiveuse qui aime mieux lessiver des pétrousquins que faire la lessive
et bien sûr ici on entend par pétrousquins
des paysans crédules/des individus niais/des rustres/des cornichons)
une lusquineuse charbonnière
une marchande de tiretaine
(étoffe grossière d’autrefois
à ne pas confondre avec le ruisseau du même nom ni avec agamemnon)
une nettoyeuse d’ornichons et de cornichons car ici les ornichons
sont des poulets sans tête comme le poulet sans tête du colorado
et donc des poulets cornichons
(qui s’entêtent à être sans tête
donc sans cerveau
puisque le cerveau est dans la tête)
et la coronavirusse est aussi une petite voleuse de lapins
(qui rêve d’être une attila de la grande fauche)

une picoreuse/une pique-niqueuse piqueuse et niqueuse
une ratiboiseuse à l’échange/une renifleuse de camelote
une sœur de la manicle/une tireuse au larfeuil
une trouveuse qui trouve et donc ne vole pas
(tu l’as trouvé donc ne l’as pas volé
et donc ce n’est pas la peine
de le rapporter aux objets trouvés)

une voleuse cynique si nique qu’elle nique six fois donc
trois fois plus que le facteur qui ne sonne que deux fois
et donc si vous entendez sonner six fois n’ouvrez pas
car c’est elle que j’appelle aussi la coronaviruse
car elle ruse beaucoup mais sans aucun succès
et que j’appelle aussi la coronavirusse
puisqu’elle entre dans le tableau de bord d’administration
de mon site WordPress comme on entre dans un moulin
pour me voler des j’aime et des f(ol)lowers et cetera
raison pour laquelle je l’appelle également

LA VOLEUSE DE GEMMES ET FLEURS
QUI ENTRE DANS WORDPRESS
COMME DANS UN MOULIN
la coronavirusse est une cybermalfaitrice qui me vole beaucoup de likes
car elle est jaloose like goose
c’est-à-dire jalouse comme l’oie qui raconte des contes de la mère l’oie
histoires d’oie sans foi ni loi
eh oui la coronavirusse est une oie avec une tête de toto
une oie qui vaut zéro plus zéro car 0 + 0 = la tête à toto
eh oui elle ressemble à toto comme deux gouttes d’o
c’est une sosie de toto
elle est de la même famille que toto
la famille des totovirus
et forcément la coronavirusse commence par corona car elle est coiffée
d’une couronne ridicule de spicules avec lesquels elle te spicule le
cule
comme le torero spicule le cule du toro et le toro le cule du torero
car leur amour est réciproque (ils se spiculent réciproquement)
l’épine piquante et piqueuse de dame rose
pique le roi au cœur
et lui pique son trèfle à quatre feuilles et ses gemmes et fleurs
pour le laisser sur le carreau car
elle veut faire de lui un valet
mais ce n’est pas demain la veille qu’elle fera du roi un valet
(il n’y a pas besoin d’être un génie pour hacker WordPress)
oh pute borgne de bordel à queue
oh putain de bordel de merdieu 

« que jouve soit donc fidèle
aux principes qu’il a toujours suivis
et qu’il soit sans inquiétude sur l’avenir

il verra bientôt s’élever autour de lui
les fantômes de la jalousie

de la négation et de la méchanceté
qu’il se souvienne alors du proverbe arabe
les chiens aboient et la caravane passe »
(art et décoration/volume 14/1903)
la coronavirusse est un fantôme de la jalousie/la négation/la méchanceté
qui aboie avec beaucoup de haine et de hargne comme roquet bruyant
mais son aboiement n’est pas en mesure de faire dévier
ma caravane espagnole de son chemin enchanté
LA CORONAVIRUSSE ABOIE
ET MA CARAVANE PASSE
écoutons the doors chanter spanish caravan (isaac albéniz)
« take me to portugal take me to spain
andalucía with fields full of grain »

LA CORONAVIRUSSE
dring dring dring dring dring dring
AGAMEMNON
who’s there
LA CORONAVIRUSSE
c’est moi
AGAMEMNON
oui mais qui t’es toi
LA CORONAVIRUSSE
je suis la coronavirusse
AGAMEMNON
alors moi quitter toi car tu es une malfaitrice
qui fait du mal et nuit de jour comme de nuit
ouste satanique coronavirusse
car avec toi on s’attend au pire
comme avec satan
j’aime mieux
shakespeare

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour ON ENTRE DANS WORDPRESS COMME DANS UN MOULIN

  1. toshiyu03site dit :

    thank you so much🎶

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s