LA FEMME CHANCELANTE DE MAX ERNST

lorsque l’hymne furignol sans paroles résonna dans le stade olympique de séville
muet parce que vide à cause de la covid la tortugallemande eut une telle frayeur
que ses cheveux se dressèrent sur sa tête (comme les cheveux hérissés de
LA FEMME CHANCELANTE DE MAX ERNST
pour vous donner une idée)
réflexe préhistorique d’auto-protection de la tortugallemande
pour impressionner le torofurignol
en essayant de paraître plus grosse que lui mais
mieux vaut un écrivain qui veut avoir des pages
qu’un écrivain qui veut avoir des pages
ça y est j’ai perdu le fil de cette page
ah oui avec ses cheveux en crête de coq
la tortugallemande n’arrivait même pas à faire peur
à gayà un titan orange de pedreguer à côté de dénia
qui joue aussi dans l’équipe des chauves-souris
(los murcièlagos
qui commencent certes par murcie
mais qui ne sont pas de murcie
puisqu’ils sont de valence)
eh oui
gayà est une chauve-souris assoiffée de sang
et donc un vampire roumain des carpates
un maradona des carpates comme hagi
gayà est un gayàr qui agit
un gaillard actif
comme hagi
eh oui
avant même le coup d’envoi
la tortugallemande penchait déjà du côté où elle allait tomber
et on sentait bien que le barça et le brésil allaient être vengés
puisque 8-2 = 7-1 = 6-0 curiosité arithmético-footballistique
eh oui
les gnols se bousculaient pour atteindre la tortugallemande
« la toucher la pincer lui arracher de la peau de la chair
des cheveux la faire crier hurler souffrir un peu plus
»
les maillots de la roja étaient rouges comme le maillot rouge de la vuelta
car ils étaient couverts du sang rouge de la pathétique tortugallemande
que les espagnols cruels et impitoyables faisaient couler abondamment
(aucun allemand n’arriva au bout de cette nuit andalouse sanglante
car il n’y avait pas un allemand pour sauver les autres allemands)
SUPERDUPONT
si j’ai bien compris
l’espagne a infligé une branlée historique à l’allemagne
et donc ma question pour faire avancer le schmilblick
est la suivante qu’est-ce que les allemands branlaient
MAXIMUS
ils n’en avaient rien à branler
ils se les branlaient
ils s’en branlaient
et en plus ils branlaient du manche et en plus ils étaient secoués de branlements 
alors l’entraîneur allemand essaya de les mettre en branle mais c’était impossible
car c’étaient des cloches impossibles à mettre en branle
alors l’entraîneur allemand dépité
les mit en branlée
eh oui
les pauvres allemands n’avaient pas un seul croûton à se mettre sous les branlantes
c’était une mannschaft branlante instable 
bringuebalante mal assurée chancelante
c’était l’allemagne chancelante oh là là la chancelière n’était pas du tout contente
SUPERDUPONT
si j’ai bien compris
l’allemagne n’avait pas de chance et en plus elle était lente
MAXIMUS
oui effectivement l’allemagne était chancelante comme
LA FEMME CHANCELANTE DE MAX ERNST
et les gnols étaient lierres rampant de partout et étouffant les allemands
qui avaient
« de nombreuses lézardes où le lierre » espagnol rouge sang
« attachait ses griffes » pour ne pas mourir car il meurt s’il ne s’attache
c’était un match gore
un sevillanazo
EL SEVILLANAZO
l’allemagne était cuite
elle n’était plus « qu’une loque gémissante et saignante »
l’allemagne était cuite et saignante
et l’espagne si fière « ouvrait la main montrant haut à la foule
une poignée de cheveux sanglants accrochés dans ses doigts »
(manita + 1 = 6 goles de acero a cero)
quelle chance elle a la france de deschamps qui ne chancelle pas
de rencontrer au prochain championnat d’europe des nations
la tortugal sans chance lente et la tortugallemande chancelante
et puisque les espagnols se sont baladés contre les allemands
balade en novembre et puisque nous sommes le 30 novembre
dernier jour de novembre disons au revoir à novembre
en écoutant ballade en novembre par anne vanderlove
et par LA VOIX D’OR DU CAMEROUN
c’est-à-dire anne-marie nzié
« il pleut
sur le jardin sur le rivage
et si j’ai de l’eau dans les yeux

c’est qu’il me pleut sur le visage »
GOODBYE NOVEMBER
HELLO DECEMBER

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s