BOWLING IS BETTER THAN BULLFIGHT BULLSHIT BULLYING

je suis d’accord avec patrice maltaverne quand il dit que
la poésie a aussi pour fonction de remuer la merde
et j’ajoute qu’elle doit remuer toute la merde
y compris la merde de taureau (bullshit)
or sur internet il n’y a pas que de l’or
il y a aussi du bullshit et du bullying
le bullying consiste à bombarder sitting bull
avec des boules de bowling
jusqu’à ce qu’il supplie qu’on le suicide
le bullying est une sorte de corrida
et la corrida c’est de l’art
l’art du lard
la corrida c’est du lard et donc de la boucherie et donc oublions la corrida
en écoutant la luna y el toro par adelfa soto/amália rodrigues/bambino
carmen de lirio/carmen sevilla/conchita bautista/estrellita de palma
flor de córdoba/gabino pampini/gipsy kings/gloria lasso/javier solís
jesús gallardo/juan legido/lola beltrán/lola flores/los renegados del norte
luisa linares y los galindos/lyda zamora/magaly aceveda/manolo escobar
maria do sameira/marifé de triana/marisol (mar y sol de málaga la bella)
maruja lozano/mikaela/mirtha pérez y los naipes/nati mistral
octavio figueroa y willy cadenas/pedrito rico
tomás de san julián/vicente fernández/vilma díaz
en général le taureau s’énamoure de la vache
mais dans cette chanson
il s’énamoure de la lune
ça y est j’ai perdu le fil de cet écrit grâce à la chanson et au martini
ah oui internet n’est pas net à cause de certains internés d’internet
qu’il faudrait interner ailleurs pour pouvoir nettoyer internet
internettoyer internet
qui n’est pas plus net que les écuries d’augias
et puisque cette tâche est surhumaine
confions-la à superman
et demandons-lui aussi
de nettoyer la planète
et prions pour que trump ne soit pas
le prochain président des états-unis
car il trump énormément avec sa trump énorme et ment
à ceux qui veulent qu’on leur mente à l’eau vichy fraise
« the ideal subject of totalitarian rule
is not the convinced nazi
or the convinced communist
but people for whom
the distinction between fact and fiction
(i. e. the reality of experience)
and the distinction between true and false
(i. e. the standards of thought)
no longer exist »
(hannah arendt)
et prions pour que la hacker que j’appelle hackerwoman
(et l’amante religieuse et le cheval de troie du diable
et cetera)
arrête d’avoir des bouffées de chaleur
qui la poussent à bouffer les hommes
LE LECTEUR
oui mais grâce à dieu
elle ne les mange qu’après accouplement et donc vous ne risquez rien
puisque je suppose que vous n’avez pas l’intention de vous accoupler
avec une mante religieuse
L’AUTEUR
eh non ce n’est pas prévu au programme
car la seule religieuse que j’aime est la religieuse au chocolat
please wordpress ask hackerwoman to stop
her bullfight and her bullshit and her bullying
ask her to play bowling because bowling is better
than bullfight and than bullshit and than bullying
bowling is better than bullfight and bullshit and bullying
parce que le bowlinger ne fait tomber que des quilles
alors que le bullfighter fait tomber des taureaux
et que le bullshiter et le bullyinger font tomber des hommes
il vaut mieux passer ses nerfs sur des quilles
que sur des taureaux et des hommes
et puisque visiblement je suis sur le pont
écoutons sur le pont d’avignon
par andré claveau et mathé altéry/eve boswell/jean sablon
la compagnie créole/les quatre barbus et lucienne vernay
maryse letarte
« sur le pont d’avignon l’on y danse l’on y danse
sur le pont d’avignon l’on y danse tous en rond »
et que joe dowell chante the bridge of love
le pont de l’amour mais un pont de l’amour sans cadenas
ni chaînes car en espagnol cadenas veut dire chaînes
et écoutons aussi la morena de mi copla par alfredo sadel/angelillo
antoñita moreno/armonía móntez/beverly sills/conchita martínez
estrellita castro/juanito valderrama/juan legido/manolo escobar
maría antinea/pepe soto
« julio romero de torres pintó a la mujer morena
con los ojos de misterio y el alma llena de pena »
et pour oublier nos peines buvons un martini
en écoutant beverly sills chanter plaisir d’amour de martini
y que maría elena walsh cante como la cigarra
« gracias doy a la desgracia y a la mano con puñal
porque me mató tan mal que seguí cantando
cantando al sol como la cigarra »
et écoutons aussi i left my heart in san francisco
par dickie rock/john gary/joni james/julie london
ronnie dio and the prophets/rosemary clooney
teresa brewer/tony bennett
« your golden sun will shine for me »
dansons sur le golden gate bridge
et sur le pont d’avignon
et sur le pont mirabeau
et sur tous les ponts
et chantons au soleil doré mi fa sol la si
comme la cigale de maría elena walsh
et comme la cigale de provence
et que le soleil brille pour nous

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s