YESTERDAY WHEN I WAS YOUNG

charles aznavour
est mort mais n’est pas mort car il est oiseau
qui chante dans nos têtes et dans nos cœurs
écoutons-le chanter
emmenez-moi
« emmenez-moi au bout de la terre
emmenez-moi au pays des merveilles
il me semble que la misère
serait moins pénible au soleil »
et qu’il chante aussi
on a toujours le temps
« on a toujours le temps de rejoindre ses ombres
ce soir il fait très beau et quand tu me souris
le soleil se rallume au fond des recoins sombres
et mon eldorado est au creux de ton lit »
et qu’il chante aussi
paris au mois d’août
avec laura pausini
LAURA
« balayé par septembre
notre amour d’un été
tristement se démembre
et se meurt au passé
CHARLES
j’avais beau m’y attendre
mon cœur vide de tout
ressemble à s’y méprendre
à paris au mois d’août
LAURA
de larmes et de rires
était fait notre amour
qui redoutant le pire
vivait au jour le jour
CHARLES
chaque rue chaque pierre
semblaient n’être qu’à nous
nous étions seuls sur terre
à paris au mois d’août
LAURA
pour te dire je t’aime
aussi loin que tu sois
une part de moi-même
reste accrochée à toi
CHARLES
et l’autre solitaire
recherche de partout
l’aveuglante lumière
de paris au mois d’août »
LAURA
« oh i have seen the lark
so high at noon
heard his song up in the blue
i’ve heard the blackbird
pipe his note
the thrush and the linnet too
but none of them
can sing so sweet »
charles as you
you are
the beautiful bird that sings
in my head and in my heart
et je peux aussi vous le dire en français
et je vous le prouve en vous disant que
vous êtes
le bel oiseau qui chante
dans ma tête et dans mon cœur
CHARLES
oh merci beaucoup
et écoutons aussi
hier encore
en anglais
c’est-à-dire
yesterday when i was young
par
roy clark
vikki carr
al martino
lena horne
nora aunor
bobby bare
bing crosby
eddy arnold
lena martell
andy williams
glen campbell
shirley bassey
johnny mathis
dusty springfield
edward woodward
« yesterday when i was young
the taste of life was sweet
as rain upon my tongue »

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour YESTERDAY WHEN I WAS YOUNG

  1. temboury dit :

    Un trabajo poético el tuyo, Julio. Te felicito muy sinceramente.
    Por cierto, por esas casualidades amables de la vida, resulta que comparto contigo nombre y segundo apellido.
    Saludos de Julio **** Jiménez 🙂

    • cuando leo tu bello signo de la noche
      « toda mi alma canta desde dentro »
      muchas gracias
      doble tocayo
      tocayo doble
      un abrazo de octubre
      y de julio jiménez
      como tú
      « como tú
      piedra pequeña
      como tú
      piedra ligera
      como tú
      canto que ruedas
      por las calzadas
      y por las veredas
      como tú
      guijarro humilde
      de las carreteras »
      écoutons
      como tú
      de león felipe
      par paco ibáñez
      et par amparo ochoa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s