LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ

hier après-midi
j’ai rencontré
au jardin
du luxembourg
de paris
un père photographe
et sa fille modèle
qui faisaient la paire
ils étaient
la lumière humaine
de mon après-midi
ils étaient
la chaleur humaine
de mon après-midi
ils étaient
la chair
et l’os
de mon après-midi
oh là là paris
la lumière de paris
la chaleur de paris
comment ne pas être modèle à paris
il est impossible de ne pas être modèle à paris
car paris est le pays de la mode
oh là là paris
la lumière de paris
la chaleur de paris
comment ne pas être photographe à paris
il est impossible de ne pas être photographe à paris
car paris est le pays de la photographie
paris est le pays de la mode et de la photographie
écoutons la chanson intitulée
femmes que vous êtes jolies
par
marjal
tino rossi
suzy delair
jack lantier
alain vanzo
luis mariano
jean lumière
paul brunelle
georges vorelli
« toutes les roses vous envient
et le lys lui-même est jaloux
de la blancheur de votre cou
femmes que vous êtes jolies »
et que sylvie buisset chante
aimer c’est tout donner
de sainte-thérèse de lisieux
« aimer c’est tout donner
et se donner soi-même »
reprendre c’est tout voler
et se voler soi-même
ne volons pas comme la voleuse
volons comme l’oiseau
qui plana plane planera
et que georgette plana
qui plana plane planera
dans le ciel
de la chanson française
comme l’oiseau
qui plana plane planera
dans le ciel
ça y est
j’ai perdu le fil de l’eau
oh là là qu’il fait chaud
à cause de la pollution
et du réchauffement
climatique
appelé aussi l’été
ah oui
écoutons georgette plana chanter
les dernières paroles du christ
« j’avais semé l’amour
j’ai récolté vos haines
j’ai jeté la lumière
en votre obscurité
vous m’avez sans pitié
chargé de lourdes chaînes
et pourtant je venais
prêcher la liberté
vous m’avez accusé

de vouloir la couronne
et pourtant j’apportais
chez vous l’égalité
du haut de cette croix
je bénis votre terre
et j’appelle le jour
de la fraternité »
et qu’isabelle aubret
chante
le goût de l’été
« l’amour a le goût de l’été
tes lèvres m’y ont fait goûter
je ne sais plus qui a chanté
au bord de l’océan
est-ce la vague est-ce ton nom
est-ce mon cœur ou l’horizon
est-ce seulement la saison
les océans »
il vaut mieux jouer de la viole et du violon
qu’être une violeuse qui finit mal
c’est-à-dire qui finit au violon
et il vaut mieux manger de la compote
qu’avoir une pote con

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s