BAUDELAIRE LE MONDE ET L’OLIBRIUS

1. BAUDELAIRE
baudelaire ne s’écrit pas beaudelaire
beaudelaire est une faute d’orthographe
mais la poésie de baudelaire est si belle
que votre merveilleux professeur de poésie
vous pardonnera cette faute d’orthographe
car il pensera que vous l’avez fait exprès
pour informer de la beauté
de la poésie de baudelaire
(la beauté
l’hymne à la beauté)
ne tuons pas
la beauté de baudelaire
ni le beau de baudelaire
qui est toujours bizarre
« le beau est toujours bizarre
je ne veux pas dire
qu’il soit volontairement
froidement bizarre
car dans ce cas
il serait un monstre
sorti des rails
de la vie
je dis
qu’il contient toujours
un peu de bizarrerie
de bizarrerie naïve »
2. LE MONDE
écoutons
l’hymne à la beauté
du monde
par
diane dufresne
isabelle boulay
marie-ève janvier
marie-philippe bergeron
« ne tuons pas la beauté du monde
ne tuons pas le chant des oiseaux
ne tuons pas le bleu du jour »
et ayons une pensée
qui est une fleur
pour la poète
huguette
gaulin
« vous avez détruit la beauté du monde »
you have destroyed the beauty of the world
ne tuons pas
ne tuons pas la beauté
« ne tuons pas la beauté du monde »
3. L’OLIBRIUS
l’olibrius
est bizarroïde et n’est jamais
le beau bizarre de baudelaire
parce qu’il n’est jamais beau
il est
« volontairement
froidement »
bizarroïde
c’est
« un monstre
sorti des rails
de la vie »
l’olibrius bizarroïde
détruit la beauté
de baudelaire
et du monde

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour BAUDELAIRE LE MONDE ET L’OLIBRIUS

  1. Valérie dit :

    Juste un merci … pour un sourire … le temps d’une entrevue inattendue 😉

  2. LucciaGray dit :

    I studied French at University, too many years ago. I can still read and understand it, but my expression has sadly diminished😣 Beaudelaire was my favourite. I’ll never forget La fleurs du mal, Especially La Beauté. He suis belle o mortals comme un reve de pierre…

    • oh thank you very much for your sweet comment
      dear luccia
      with diamonds in your head and in the sky forever
      « je suis belle ô mortels comme un rêve de pierre
      et mon sein où chacun s’est meurtri tour à tour
      est fait pour inspirer au poète un amour
      éternel et muet ainsi que la matière »
      (les fleurs du mal de charles baudelaire
      sont les fleurs de la douleur
      car le mal est douleur et de la douleur
      naissent les fleurs qui sont la beauté)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s