LA FÊTE DE L’AMOUR ET DE LA MUSIQUE

marcel ne moleste personne
(molester dans le sens espagnol de molestar
qui veut dire déranger embêter ennuyer)
marcel ne moleste personne
et donc
il n’accepte pas d’être molesté quotidiennement
oh que c’est laid de molester quotidiennement
et donc puisque la molesteuse quotidienne
joue quotidiennement
à frapper la joue gauche de marcel
il ne faut pas qu’elle s’attende
à ce que marcel lui tende
la joue droite
marcel ne tend pas l’autre joue
il est chrétien mais pas crétin
il est chrétien pas crétin
il n’attaque personne
mais il se défend quand on l’attaque
et donc à la molesteuse quotidienne
il dit d’arrêter de le molester
car chrétien ne veut pas dire crétin
et gentil ne veut pas dire con
et marcel en a vraiment marre de celle
qui chaque jour que dieu fait le harcèle
et puisque marcel se fête le 16 janvier
et puisque nous sommes le 16 janvier
je souhaite une bonne fête à tous les merveilleux marcel
et à un petit marcel inconnu qui s’appelle marcel proust
et auquel je décerne malgré tout un life tree award
en espérant qu’il l’accepte comme l’a accepté
un petit jean-paul inconnu qui s’appelle
jean-paul sartre après avoir refusé
le prix nobel car le life tree award
est plus prestigieux que le nobel
🙂
écoutons marcel amont
seigneur du béarn
chanter
on ne guérit pas de son enfance
et qu’il chante aussi
oloron-sainte-marie
« bien des filles m’ont souri
mais j’ai toujours dans la tête
la brunette aux géraniums
qui venait à bicyclette »
on ne guérit pas de son enfance
à oloron-sainte-marie
et que michel etcheverry
seigneur du pays basque
chante
m’endormir à arcangues
« laissez-moi m’endormir à arcangues
sur la colline
face à la rhune
en plein soleil »
on ne guérit pas de son enfance
à arcangues non plus ni ailleurs
mais on vit avec
on ne guérit pas des blessures
de l’enfance mais on vit avec
écoutons yves duteil chanter
blessures d’enfance
et écoutons
please love me forever
par
bobby vinton
wanda jackson
tommy edwards
cathy jean and the roommates
« i’ll love you forever
can’t forget you ever
our love was meant to be
please don’t stop loving me »
et que luis mariano chante
biarritz
arcangues
la fête basque
fandango de bayonne
il est un coin de france
adieu saint-jean-de-luz
fandango du pays basque
ma maison dans la montagne
« j’aime ma maison
dans la montagne »

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s