LE TAMBOUR CON EST TOUJOURS AUSSI CON

1. JACQUES BREL ÉTAIT CHINOIS
L’AMATEUR
(mateur de photos)
au salon de la photo de paris
j’ai vu
une photo de jacques brel sur laquelle on le voyait porter deux gauloises
l’une en attente sur l’oreille et l’autre suspendue à ses lèvres
et il portait aussi une baguette sous un bras et sa quéquette sous l’autre
et il portait aussi un béret basque et belge de français chinois
L’AUTEUR
(de la photo)
de quelle couleur était le béret
L’AMATEUR
jaune
L’AUTEUR
est-ce que le béret ressemblait à une bouilloire
L’AMATEUR
oui
L’AUTEUR
alors ce n’était pas jacques brel
L’AMATEUR
ah bon qui était-ce
L’AUTEUR
c’était un ouvrier chinois à un mariage chinois
L’AMATEUR
merci
L’AUTEUR
de rien
2. IL Y A PHOTOGRAPHE ET FAUTOGRAPHE
1/ le photographe photographie pour faire sortir de sa tête les peines
2/ le fautographe fautographie pour faire sortir de sa tête les fautes
et fautes d’orthographe et bien sûr ordinator souligne fautographe
et propose autographe car il a beaucoup d’admiration pour moi
et donc me demande de lui signer un autographe qu’il vendra

3. QUAND ON N’A QUE L’AMOUR
aujourd’hui c’est l’anniversaire de la mort de jacques brel
donc écoutons-le chanter quand on n’a que l’amour
« quand on n’a que l’amour
pour parler aux canons
et rien qu’une chanson
pour convaincre un tambour »
et qu’il chante aussi j’en appelle
« à l’éclatement bleu des matins de printemps
à la force jolie des filles qui ont vingt ans
à la fraîcheur certaine d’un vieux puits de désert
à l’étoile qu’attend le vieil homme qui se perd »
et qu’il chante aussi les blés
« les blés sont pour la faucille
les soleils pour l’horizon
les garçons sont pour les filles
et les filles pour les garçons »
et écoutons aussi la chanson des blés d’or
par
toscani
georgetty
fred gouin
lucien lupi
jack lantier
alain vanzo
aimé doniat
andré dassary
armand mestral
fabienne thibault
« mignone quand le soir descendra sur la terre
et que le rossignol viendra chanter encore
quand le vent soufflera sur la verte bruyère
nous irons écouter la chanson des blés d’or »
et vaincre le tambour con

qu’on ne peut convaincre car il est con
le tambour est con toujours aussi con
le tambour con est toujours aussi con
c’est un message de londres
que je ne me lasse pas de répéter
et je vous le prouve en répétant que
le tambour con est toujours aussi con
écoutons claire leclerc chanter le roi a fait battre tambour
« marquis dis-moi la connais-tu
qui est cette jolie dame
et le marquis a répondu
sire roi c’est ma femme »
et que fabrizio de andré chante il re fa rullare i tamburi
« marchese la conosci tu
chi è quella graziosa
ed il marchese disse al re
maestà è la mia sposa »

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s