LE POUVOIR DE LA LIBERTÉ

L’ÉPINE
(qui pique et repique et copique et recopique)
est-ce que ça te moleste si je te pique
et repique et copique et recopique
L’AS DE PIQUE
(qui ne se défend que si on le pique)
oh là là
quelle question comique et gonflée
évidemment que ça me moleste
quand on me pique et repique
et copique et recopique
et en plus sans me citer
ni lien ni reconnaissance
ni lien de reconnaissance
sache que si tu me piques
mon trèfle à quatre cœurs

je te mets sur le carreau
car je ne suis pas tendre
au point de tendre
l’autre joue quand
on me pique
et repique
et copique
et recopique
mais je ne me défends que si on me pique
am stram gram pic et pic et repic et repic
et copic et copic et recopic et recopic et colégram
je ne te visite plus depuis longtemps et te demande
d’arrêter de me détester à la folie quotidiennement
d’arrêter de me harceler à la folie quotidiennement
d’arrêter de m’agresser à la folie quotidiennement
d’arrêter de me visiter à la folie quotidiennement
d’arrêter de m’aimer à la folie quotidiennement
je te demande de rester chez toi avec les tiens
puisqu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras
quand on ne peut pas avoir les deux tu l’auras
mais deux tu l’auras valent mieux qu’un tiens
quand on peut avoir les deux tu l’auras
et trois tuloras valent mieux que deux tuloras
quand on peut avoir les trois tuloras et cetera
et n+1 tuloras valent mieux qu’n tuloras
quand on peut avoir les n+1 tuloras
et cetera sans fin puisque les tuloras
c’est sans fin comme l’infini et dieu
à gros risques gros gains
comme dans les affaires

car deux oiseaux sur l’arbre de la vie
valent mieux qu’un oiseau
dans la cage de la mort
et bien sûr ordinator souligne tulora
et propose de me placer sous tutorat
c’est-à-dire me mettre sous tutelle
ordinator ne va pas bien de la tête
et ne peut pas bien aller de la tête
puisqu’il n’a pas de tête
et il s’entête à ne pas avoir de tête
comme le poulet sans tête s’entête
à ne pas avoir de tête
le poulet sans tête
s’entête à ne pas
avoir de tête
L’AUTEUR
(qui est aussi l’as de pique)
je demande à l’épine d’arrêter de m’épiner
je demande à l’épine d’arrêter de m’épier
c’est-à-dire d’arrêter de me faire chier
anagramme de chéri et de riche
je demande à l’épine d’arrêter
de marcher sur mes pieds
je n’ai jamais été ni ne suis ni ne serai jamais le chéri riche de l’épine ni son chériche
souligné en rouge par ordinator qui me propose cherche et quand l’épine me cherche
elle me trouve
elle essuie la riposte qu’elle a provoquée en me provoquant
je n’attaque jamais personne mais je riposte quelquefois
le plus souvent je me tais
si cette épine ne m’avait pas cherché
elle ne m’aurait pas trouvé
eh oui je rends hommage à françois mauriac en lui rendant ce qui est à lui
comme il faut rendre à césar ce qui est à césar et à dieu ce qui est à dieu
et comme il faut me rendre ce qui est à moi quand on est comme il faut
et si on ne me rends pas
ce qui est à moi
je dis
64212031
mais
« je n’attaque jamais personne
bien que je riposte quelquefois
le plus souvent je me tais
si ce père un dominicain
que je ne connaissais pas
ne m’avait pas cherché
il ne m’aurait pas trouvé »
dit françois mauriac
dans son célèbre roman
le nœud de vipères
et que cristina branco et jairo
chantent liberté de paul éluard
« je suis né pour te connaître
pour te nommer
liberté »
et puisqu’aujourd’hui c’est l’anniversaire de la mort
d’un petit rossignol inconnu qui s’appelle tino rossi
🙂
et qui n’est pas gnol comme pagnol
puisqu’il est français comme pagnol
qui est gnol et français comme moi
soyons du monde entier et écoutons
tino rossignol chanter une sérénade
puisque c’est le roi des sérénades
et pas n’importe quelle sérénade
puisqu’il s’agit de la sérénade
de franz schubert
et écoutons serenade par
della reese
et écoutons serenata par
ângela maria
et écoutons ständchen
(schwanengesang
le chant du cygne)
par nathalie stutzmann
et par nana mouskouri
« leise flehen meine lieder
durch die nacht zu dir
in den stillen hain hernieder
liebchen komm zu mir »
ce qui grosso modo veut dire
que l’aimé demande à l’aimée
de le rejoindre dans le bosquet
si vous voyez ce que je veux dire

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s