L’AUTEUR ET SON CHIEN

L’AUTEUR

il y a pet et pet
l’un des deux est un animal de compagnie
et l’autre n’est pas bon pour la compagnie
mais bien sûr le pet fait aussi des pets
puisque c’est un animal de compagnie
eh oui tout le monde pète
et en plus certains hommes et certaines femmes se la pètent
le monde entier pète et se la pète tant qu’il va finir par péter
ça y est
je me suis perdu dans mon laboratoire
qui finalement à la fin in fine end
et inde et finlande et cetera
se trouve être un labyrinthe
comme les labyrinthes
de stanley kubrick
et de lewis carroll
LE CHIEN
(qui appelle un chat un chat et une chatte une chatte
car c’est le chien de l’auteur et donc il lui ressemble)

il me semble que vous vouliez ajouter que le pet pète
mais qu’il n’est pas responsable
puisqu’il ne sait pas ce qu’il fait
alors que la plupart de ceux qui pètent et se la pètent
et donc pètent plus haut que leurs culs bas
qu’ils soient de cuba ou non
ne s’intéressent qu’aux pépettes
L’AUTEUR
oh là là merci
c’est bien ça
tout à fait ça
LE CHIEN
de rien
écoutons brigitte bardot
L’AUTEUR
pourquoi brigitte bardot
LE CHIEN
parce qu’il nous manque
2 b pour les étiquettes
de ce texte
L’AUTEUR
kézako
les étiquettes
LE CHIEN
les tags
si vous préférez
L’AUTEUR
ah oui pardon
que je suis bête
que serais-je sans vous
LE CHIEN
rien
L’AUTEUR
merci
LE CHIEN
deux riens ce qui fait donc trois riens c’est-à-dire rien rien rien
donc trois fois rien et avec trois fois rien on peut faire un texte
L’AUTEUR
bravo mais quelles chansons de bardot devons-nous écouter
LE CHIEN
je voudrais perdre la mémoire
je reviendrai toujours vers toi
depuis que tu m’as quittée
un jour comme un autre
les cheveux dans le vent
tu es venu mon amour
ay que viva la sangría
une histoire de plage
harley-davidson
écoute le temps
pas d’avantage
à la fin de l’été
nue au soleil
la madrague
rose d’eau
mélanie
le soleil

(« un jour d’hiver alors qu’il a beaucoup neigé
et que les plus petits font leurs devoirs
le petit charles lutwidge dodgson
lewis carroll petit
leur réserve une surprise
armé d’une solide pelle
il creuse dans la neige un labyrinthe géant
si bien conçu que l’on peut vraiment s’y perdre »
comme se perdit jack torrance c’est-à-dire
jack nicholson dans le labyrinthe enneigé
de l’hôtel du film shining de stanley kubrick
labyrinthe enneigé où jack mourut congelé
mais l’auteur ne risque rien
car son chien veille sur lui
l’auteur ne peut pas se perdre dans le labyrinthe
car son chien sait comment sortir du labyrinthe)

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s