JE LAISSERAI LE VENT BAIGNER MA TÊTE NUE

1. LA MORT N’EST RIEN
aujourd’hui
on fête saint augustin
fils de sainte monique
fêtée hier
et le dicton du jour est
« à la saint-augustin
on sent la fraîcheur
du matin »
mais malheureusement
ce dicton est faux
puisque je n’ai pas senti
de fraîcheur ce matin
ce matin j’ai senti
de la chaleur
caniculaire
pas l’air
frais
ce qui en fait
est normal
puisqu’aujourd’hui
c’est aussi sunday
c’est-à-dire aussi
le jour du seigneur
certes mais aussi
le jour du soleil

et si vous voulez un peu d’air frais
écoutez robert charlebois chanter
ne pleure pas si tu m’aimes
et puisqu’on tient robert charlebois
et qu’on tient encore à lui
qu’il chante aussi
marie-noël
et saint-laurent
et je reviendrai à montréal
et écoutons aussi
claude gauthier chanter
le plus beau voyage
et qu’il chante aussi
marie-noël
et écoutons aussi
marie-noël
par isabelle boulay
et que marie noël
la fauvette d’auxerre
nous émerveille
avec ses poèmes
comme par exemple attente
« mais voici que j’ai soudain
une fleur éclose
j’ai peur des doigts qui demain
cueilleront ma rose »

la mort n’est rien
2. VIVE LE BŒUF BOURGUIGNON
avant la fin
de l’été je me promènerai peut-être poète en bien d’inspiration
ou en mal d’inspiration ou peut-être papoète c’est-à-dire poète
mais pas poète puisqu’un papoète est un poète qui n’est pas poète
et bien sûr papoète est souligné en rouge par ordinator qui propose
papote du verbe papoter c’est-à-dire qu’il pense que je papote
c’est-à-dire qu’il pense que j’écris du bla bla bla
donc ordinator n’est pas mon pote
ça y est j’ai perdu le fil à cause d’ordinator
ah oui avant la fin
de l’été je me promènerai à vélo parce que j’aime le vélo
et j’aime le vélo parce que vélo est anagramme de love
ça y est j’ai encore perdu le fil à cause de ma manie
des anagrammes ah oui avant la fin
de l’été je me promènerai à vélo
dans la bourgogne romantique
de velours rouge
de rouge velours
du blog
rouge velours
et en pédalant je serai d’accord
avec anatole france quand il dit que
« nous vivons trop dans les livres
et pas assez dans la nature »

et plus je pédalerai
plus la campagne sera anglaise
et plus je pédalerai
plus mon vélo sera hollandais
et bien sûr je suis vrai
parce que je suis vrai
et bien sûr je suivrai
les élucubrations
de velours rouge
de rouge velours
ô que la bourgogne est romantique et poétique
lorsqu’elle est une bourgogne de velours rouge
lorsqu’elle est la bourgogne de rouge velours
qui me fait penser au poème sensation
d’arthur rimbaud par robert charlebois
« je laisserai le vent baigner ma tête nue »
et puis épuisé par le vent je descendrai du vélo comme on descend
« de la plus haute tour » d’arthur rimbaud par colette magny
et j’irai à l’auberge de la grande-ourse d’arthur rimbaud
où je mangerai un bœuf un bœuf bourguignon
arrosé d’un bourgogne rouge mais rouge noir
un rouge d’henri beyle car c’est du pinot noir
et dans cette auberge de la grande-ourse
je crierai à tue-tête
vive la bourgogne et vive le bourgogne
et vive le bœuf bourguignon

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s