LE PRINTEMPS S’EN VA

puisque le printemps s’en va
écoutons
sérénade sans espoir
(penny serenade)
par
tino rossi
rina ketty
carlo cotti
marie-josé
jean lumière
lucienne delyle
« dans le noir je l’entends chanter pour moi de tout son être
mais hélas dans mon cœur et dans ma maison il fait noir
si si si
ce n’est qu’une sérénade
si si si
sérénade sans espoir
la la la
ce n’est qu’une sérénade
la la la
sérénade sans espoir »
sol fa mi ré do
et après cette sérénade sans espoir
demandons à dalida de chanter
une sérénade avec espoir

comme par exemple
tant d’amour du printemps
« que serait notre premier matin désunis sans ta main qui retrouve ma main
que serait le merveilleux jardin de la nuit sans ta vie qui se mêle à ma vie
je voudrais connaître le secret des amours dont parlaient les légendes d’antan
je voudrais t’aimer jusqu’à la fin de nos jours à l’abri de la vie et du temps »
le printemps s’en va
le temps s’en va
l’été revient
demain
et en attendant demain dansons
la danse du printemps qui s’en va
en écoutant maria del mar bonet
chanter la dansa de la primavera
au revoir printemps
à l’année prochaine
si dieu le veut bien
« o creixeré al fons de la mar »

qué bien canta maria del mar
y que el año que viene
vuelva la primavera
si dios quiere
dios nos oiga
o creceremos
en el fondo
del mar
écoutons christophe chanter
nue comme la mer
naked like the sea
« elle était belle
je crois qu’elle était
tout pour moi »
et que brigitte bardot la gitane
des saintes-maries de la mer
chante nue au soleil
des saintes-maries de la mer
complètement nue au soleil
des saintes-maries de la mer
nue comme la mer
des saintes-maries de la mer
complètement nue comme la mer
des saintes-maries de la mer
« je l’ai vue passer
elle était nue comme une enfant
nue comme la mer
elle était nue dans la lumière
i saw her passed by
she was naked like a child
naked like the sea
she was naked in the light »

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour LE PRINTEMPS S’EN VA

    • je vous embrasse brasse et brasse
      pour ne pas me noyer dans la mer
      de charles trenet
      et puisqu’aujourd’hui
      c’est le premier jour de l’été
      écoutons henri gougaud
      chanter le bel été
      merci pour les belles roses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s