LE PRINTEMPS LA POÉSIE LA MORT

le printemps le 20
la poésie le 21
la mort le 22
tout court très vite
rien ne marche
1. LE JOUR DE LA POÉSIE
(lendemain qui chante
lendemain du premier
jour du printemps)
hier c’était le jour de la poésie
et aujourd’hui aussi c’est le jour de la poésie
et demain aussi ce sera le jour de la poésie
car chaque jour passé a été
été automne hiver printemps
ça y est j’ai encore perdu le fil
rouge comme le colorado
et comme la voyelle i
d’arthur rimbaud
ah oui chaque jour passé a été le jour de la poésie
et chaque jour présent est le jour de la poésie
et chaque jour futur sera le jour de la poésie
et donc aujourd’hui c’est le jour de la poésie
puisque chaque jour est le jour de la poésie
et chaque jour est aussi le jour de la femme
et chaque jour est aussi le jour des droits
de l’homme et chaque jour est aussi
le jour de la mort et cetera puisque
chaque jour est le jour de tout
le jour international de tout
le jour mondial de tout
le jour international
et mondial de tout
dédions le 22 mars
au thème du tout
aujourd’hui est
le jour du tout

L’AUTEUR
est-ce que tu m’aimes
THE BLACK BIBENDUM
eh non
je ne t’aime pas du tout
L’AUTEUR
ah bon
THE BLACK BIBENDUM
évidemment que je t’aime
puisque je suis toi et moi
quel émoi d’être les deux
je suis toi et je suis moi
deux sommes et n’avons
qu’un cœur pour deux
et j’aime aussi ce texte
et je te le prouve
en cliquant sur aime
ce qui fait augmenter notre nombre de j’aime
et donc embête ceux qui ne nous aiment pas
L’AUTEUR
merci pour tout
THE BLACK BIBENDUM
de rien pour tout
2. LE JOUR DE LA MORT
(lendemain qui pleure
lendemain du jour
de la poésie)
oui dans l’arène il y avait un taureau
qui n’était pas la reine des abeilles
mais un taureau un vilain taureau
un taureau noir qui était la mort
encore la mort toujours la mort
écoutons jacques brel chanter
bruxelles
et que dick annegarn chante
bruxelles
chantons bruxelles
pleurons bruxelles

et que julos beaucarne chante
« contre l’impitoyable qui court
bien plus vite que nous »
tout court très vite
rien ne marche
écoutons
manon
l’heure
la garonne
je fis un feu
les vrais amis
le contraire du rire
je chante pour vous
green (paul verlaine)
il pleut (francis carco)
soir d’hiver (émile nelligan)
le temps a fui (paul claudel)
je t’offre un verre d’eau glacée
monsieur mon père le marquis
mon rêve familier (paul verlaine)
les loups ont des têtes de mouton
que les nuages ne tuent pas les hommes
lettre à des amis perdus (rené-guy cadou)
la nuit n’est jamais complète (paul éluard)
vieille chanson du jeune temps (victor hugo)
donne-moi la main (avec barbara d’alcantara)

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s