THE GREEN MOUNTAIN AND THE BLUE SEA

au commencement la rose rose
était rose anagramme d’éros

elle vécut d’abord la vie en rose
d’édith piaf qu’elle chanta
« quand il me prend dans ses bras
qu’il me parle tout bas
je vois la vie en rose »
mais tout avait une fin
même au commencement et donc il finit
par ne plus la prendre dans ses bras
par ne plus lui parler tout bas
elle ne vit plus la vie en rose
alors elle se décida à mettre
vingt centavos dans la fente
de raúl gonzález tuñón
pour voir la vie couleur de rose
ce qui n’est pas la même chose
puisque la vie couleur de rose
est un ersatz de la vie en rose
mais c’est quand même mieux que rien
et puis la rose en eut marre d’être rose
et décida de devenir rouge
comme le petit chaperon rouge

et pas n’importe quelle rose rouge
puisqu’elle décida de devenir
the red red rose et donc écoutons
my love is like a red red rose
de robert burns par eddi reader
qui fait penser à mysteries
par beth gibbons et puis la rose
en eut marre aussi d’être rouge
comme le petit chaperon rouge
et comme la rose rouge rouge
de robert burns car évidemment
« la rose cherchait autre chose »
comme dit federico garcía lorca
et donc elle devint jaune puis
bleue puis verte et cetera
et puis finit par devenir
de toutes les couleurs
comme le petit oiseau
de toutes les couleurs
et comme l’arc-en-ciel
de toutes les couleurs
et comme david bowie
qui est un petit oiseau
de toutes les couleurs
et aussi un arc-en-ciel
de toutes les couleurs
mais personne ne sut
ni ne sait ni ne saura
ce qu’elle cherchait

peut-être qu’elle ne cherchait rien ou qu’elle ne cherchait pas
c’est ça elle cherchait autre chose ou ne cherchait rien ou pas
c’est un mystère le mystère de la rose
j’en profite pour remercier rose perez
en lui disant ceci
thank you beautiful rose
tu es la rose charmante
tu es l’alcool de menthe
quelques gouttes de toi
et on repart sur un char
comme ben-hur
mais pas sur le char de ben-hur
on repart sur un char de fleurs
le char fleuri de rené char qui renaît
en hiver printemps été automne
car il n’a pas besoin d’attendre
le printemps des poètes pour renaître
il renaît tout le temps le char de rené
il ne s’arrête jamais de renaître
le char de rené est une rose
en mouvement perpétuel
de phénix permanent
une rose qui renaît
de ses cendres
des cendres
de la rose
la rose
rose
écoutons aussi the rose of tralee par
dennis day
susan mccann
bridie gallagher
john mcdermott
john mccormack
christopher lynch
« the pale moon was rising
above the green mountain
the sun was declining
beneath the blue sea »

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour THE GREEN MOUNTAIN AND THE BLUE SEA

  1. agenda19892010 dit :

    🌟

    • merci pour cette jolie petite étoile qui me fait plaisir
      écoutons gaël liardon chanter claire de victor hugo
      « ils sont l’étoile d’or se couchant dans l’aurore »
      (« eux ils sont l’air qui fuit l’oiseau qui ne se pose
      qu’un instant le soupir qui vole avril vermeil
      qui brille et passe ils sont le parfum de la rose
      qui va rejoindre aux cieux le rayon du soleil »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s