DEUX POÈMES DE BAUDELAIRE

nous pouvons voir avec nos cœurs
mais pourquoi compliquer
puisque nous avons des yeux
grâce à dieu
les aveugles
les pauvres aveugles
de charles baudelaire
voient avec leurs cœurs
ayons une pensée
pour les aveugles
les pauvres aveugles
de charles baudelaire

qui voient avec leurs cœurs parce qu’ils n’ont pas d’yeux
donc voyons avec nos yeux et pensons avec nos têtes
et ne pensons pas comme des pieds avec nos pieds
les aveugles les pauvres aveugles ont de grandes douleurs
ayons une pensée pour les aveugles les pauvres aveugles
qui ne peuvent pas voir avec leurs yeux
et ayons une pensée pour les défunts les pauvres défunts
qui ne peuvent plus voir avec leurs yeux ni avec leurs cœurs
et n’ont plus de têtes pour penser ni de pieds pour marcher

« les morts les pauvres morts ont de grandes douleurs »
il faut leur porter des fleurs ou au moins des pensées
qui sont des fleurs comme cette pensée
pour les défunts les pauvres défunts
et pour les aveugles les pauvres aveugles
qui eux aussi ont de grandes douleurs
les grandes douleurs des yeux morts
comme les morts les pauvres morts
de charles baudelaire

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s