LA VIE LA MORT L’AMOUR

avec les jolis mots
qui s’échouèrent
sur son rivage
anagramme
de virage
il dessina sur la plage un visage
le visage d’aline de christophe
le visage d’aline que la mer de charles trenet effaça
parce que la mer de charles trenet était comme ça
elle effaçait les visages et les pas
mais il rit aux éclats
et il cria aline ne reviens pas
pour qu’elle ne revienne pas
même s’il reconnaissait
qu’aline était câline
comme âme câline
de michel polnareff
s’il ne se planta pas dans le virage
c’est parce qu’il pensait que la vie
c’était plus important que la mort
c’était plus important que l’amour
mais il vivait avec trois blessures
les trois blessures de miguel hernández
chantées et enchantées par joan báez
« il arriva avec trois blessures »
la vie la mort l’amour

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s