LES MOTS BLEUS ET LES BLEUS DES MOTS

(ou qui me nuit m’ennuie ou en ton noir je me noie
ou dessin d’un entonnoir noir avec un trou noir noir
qui finit en jolie pagode car il faut bien rêver un peu
o el agujero negro del corazón et l’oiseau fabuleux)
la nuit est encore venue cette nuit
taguer la jolie maison du jour
avec les jolis mots du jour
la propre maison du jour avec les propres mots du jour
la maison propre du jour avec les mots propres du jour
la nuit ne dort pas la nuit
la nuit a des insomnies
la nuit a des insomnuits
la nuit s’ennuie la nuit
alors la nuit tague la maison du jour pendant qu’il dort
la propre maison du jour avec les propres mots du jour
la maison propre du jour avec les mots propres du jour
la nuit n’ayant pas de mots emprunte les mots du jour
sans dire qu’il s’agit des jolis mots du jour et bien sûr
sans la permission du jour et puis la nuit les fait siens
elle transforme tous les jolis mots du jour en desseins
en desseins noirs des seins en noirs desseins des seins
les seins de la nuit sont les siens anagramme de seins
mais pas les jolis mots du jour que la nuit tague copie
sans la permission du jour ce qui d’un côté forcément
(quelle question) dérange le jour mais d’un autre côté
quel honneur d’être ainsi par la nuit tagué
quel honneur d’être ainsi par la nuit copié
quelle reconnaissance de la nuit qui tague
quelle reconnaissance de la nuit qui copie
oui je ne vous cache pas que le jour a enfin reçu un award
l’award de la nuit mais entre la nuit et le jour c’est le jour
et la nuit donc le jour attend maintenant l’award du jour
et si la nuit s’ennuie la nuit qu’elle écoute des chansons
et surtout madame la nuit laissez mes jolis mots tranquilles
car mes jolis mots ont déjà assez de vilains maux comme ça
je vous conseille madame la nuit de copier plutôt les maux
et les mots de baudelaire qui sont plus jolis que les miens
ou les maux et les mots d’adamo écoutons les mots bleus
par christophe et par thierry amiel
écoutons adamo et christophe
chanter jours de lumière
toujours la lumière
ah la lumière
la lumière
lumière
ère
mi
lu
quelle horreur d’être ainsi par la nuit tagué
quelle horreur d’être ainsi par la nuit copié
fausse reconnaissance de la nuit qui tague
fausse reconnaissance de la nuit qui copie
et dérange le jour tout en sachant qu’elle le dérange
puisqu’elle lui a demandé si ça le dérangeait
et le jour a répondu par l’affirmative
et donc elle le dérange délibérément
intentionnellement et volontairement
trois adverbes qui finissent par ment
écoutons la nuit je mens de bashung
et puisqu’on tient bashung
et qu’on tient encore à lui
écoutons aussi
dehors
ostende
bijou bijou
malédiction
tant de nuits
gaby oh gaby
les mots bleus
osez joséphine
vertige de l’amour
je tuerai la pianiste
j’passe pour une caravane
c’est comment qu’on freine
je fume pour oublier que tu bois
ça y est j’ai encore perdu le fil à cause des chansons ah oui
que la nuit copie si elle veut les maux et les mots d’adamo
par exemple les maux et les mots de la nuit d’adamo
mais qu’elle respecte mes maux et mes mots
en ne les taguant plus
en ne les copiant plus
je vous remercie madame la nuit de ne plus vous enrouler autour de moi
comme une liane du pérou la plante amazonienne grimpante de la famille
des rubiacées aux épines recourbées comme les griffes de la chatte assez
je n’ai pas besoin de médicament je suis en bonne forme et bonne santé

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s