ALEGRE COMO EL AMOR TRISTE COMME LA MORT

l’élection tombe l’année de la fin du monde donc mal
alors laissez tomber c’est trop tard
ça ne sert plus à rien de changer tout le temps d’avis
et écoutez the end of the world par brenda lee
et si ça vous chante vous pouvez écouter les versions de
joni james
skeeter davis
nancy sinatra
vonda shepard
barbara dickson
et pourquoi pas always on my mind par
brenda lee
elvis presley
willie nelson
et si après avoir écouté ces deux chansons vous êtes encore vivant
écoutez la ballade des pendus de françois villon par serge reggiani
et si par miracle vous n’êtes pas encore occis
écoutez nada tengo de ti de horacio guarany
par lui et par la sole en duo avec lui
et par guísela santa cruz et par los tucu tucu
(la sole n’est pas meunière mais chanteuse)
et si vous échappez à nada tengo de ti
écoutez sea of love par phil phillips et par tom waits
qui croyait que all things come to tom who waits
but malheureusement too late comme disait violet fane
car la violette se fane et si après avoir écouté sea of love
vous n’avez qu’un pied dans la tombe et l’autre pied bon œil
écoutez la rose de novgorod de nino rota par zarah leander
et si vous échappez à zarah tentez le tout pour le tout
en écoutant el romance del enamorado y la muerte
par leda valladares et maría elena walsh
et par víctor jara et par óscar chávez
et surtout par joaquín díaz
si vous voulez vraiment mourir et mort
vous pouvez descendre dans la tombe
et si vous vous ennuyez ferme dans la tombe
parce que votre chérie n’est pas venue
écoutez la chanson d’adamo tombe la neige
ou tomber la neige comme elle pourra
si vous n’aimez pas adamo
et si vous n’aimez pas non plus écouter tomber la neige
écoutez tombe la neige des avions et si tombe la neige
des avions vous laisse froid comme le marbre
essayez la cinquantaine de luc bérimont et lise médini
par marc ogeret et si vous voulez rencontrer la centaine
laissez tomber la politique car mesdames mesdemoiselles
et « messieurs la comédie que l’on juge en cet instant
sauf erreur nous peint la vie du bon peuple qui l’entend
qu’on l’opprime il peste il crie il s’agite en cent façons
tout finit par des chansons » comme dit beaumarchais

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s