VIVA EL BENFICUDINESE MANQUE PIERDA

il y a deux sortes d’espagnols en france les bons et les mauvais
les bons sont barcelonais et républicains et sont venus
en france pour des raisons politiques (des avocats et cetera
des gens parfaits supporters du barça catalan de barcelone)
les mauvais sont des gredins grenadins apolitiques venus
en france pour des raisons économiques (des pauvres et cetera
des andalous supporters du benficudinese de grenade)
étant grenadin de paris je ne suis donc qu’une fois mauvais
alors qu’à grenade où je suis né je suis deux fois mauvais
une fois en tant qu’émigré et une fois en tant que français
alors autant rester à paris et n’être qu’une fois mauvais
est-ce à dire que j’aurais voulu naître en france français
non car on peut être né en espagne et être un bon français
est-ce à dire que j’aurais voulu n’être en france que français
non car on peut être à la fois bon espagnol et bon français
el benficudinese de granada mejor conocido como el graná
jugaba en segunda pero como era un equipo de primera
subió a primera y claro tuvo que comprar todos los jugadores
del benfica ese de portugal y del udinese ese de italia
para evitar las temibles y terribles oleadas y goleadas
del real madrid de madrid y del barça catalán de barcelona
benficudinese equipo de la costa tropical que lanza olitas
brillantes con portero arbóreo y bonitas hojas rojiblancas
viva el quijote matagigantes manque pierda
en su campo de criptana contra los gigantes

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s